dimanche 27 septembre 2015

Ne ratez pas la Super Lune rouge

Cette nuit (dans la nuit du 27 au 28 septembre), il y aura une Super Lune doublée d'une éclipse de Lune par la Terre. L'astre de nos nuits sera alors rouge brique...
eclipse-carte France-AFA
La « Tétrade lunaire »
Les éclipses de lune reviennent à peu près deux fois par an, bien que cela ne soit pas toujours très régulier. Par exemple, il y en a eu quatre en 2009 et trois en 2013. C'est donc assez variable !

Le hasard astronomique fait qu’il arrive qu'il y en ait exactement quatre, qui se suivent à chaque fois à six lunaisons (disons à six mois) d’intervalle l’une de l’autre. Voici les 4 dernières avec celle de cette nuit :
- 15 avril 2014
- 8 octobre 2014
- 4 avril 2015
- 28 septembre 2015

C’est cette occurence particulière que l’on appelle la Tétrade Lunaire. Assez rare, cette configuration se reproduira à nouveau en 2032 et 2033.

La Super Lune
Lorsque la Lune tourne autour de la Terre, elle décrit une ellipse, c’est-à-dire un cercle un peu aplati, ce qui fait sensiblement varier la distance entre la Terre et la Lune entre 356.000 km (c’est le périgée ou encore la distance la plus courte entre les deux corps) et 406.000 km (c’est l’apogée, soit la distance plus grande entre les deux corps). Comme la Lune ne change pas de taille, lorsqu’elle est plus proche de la Terre, on la voit plus grosse. C'est la Super Lune. Evidemment, quand elle est plus éloignée, on la voit plus petite. 


La Pleine Lune
Pendant que la Lune tourne autour de la Terre, elle est éclairée par le Soleil, et selon le côté où elle se trouve, on voit soit le côté éclairé (c’est la Pleine Lune, très lumineuse), soit le côté sombre (c’est la Nouvelle Lune, très sombre), soit encore un croissant plus ou moins important, selon son orientation par rapport à la Terre. Ces différentes portions de la Lune éclairée vue depuis la Terre sont nommées la phase lunaire. Entre deux Pleines Lunes, il s'écoule environ 29 jours et demi.

Ces deux moments ne correspondent jamais, mais il se trouve qu’elles tombent presque en même temps dans la nuit du 27 au 2! septembre.


Coïncidence de tout cela
La Lune est au périgée ce lundi 28 septembre à 4h09 (selon notre heure d’été). Elle sera à 356.880 km de la Terre, ce qui en fait même un périgée exceptionnel. La Pleine Lune, aura lieu ce lundi 28 septembre à 4h42 !

Donc la Lune sera un peu plus grosse que d’habitude et très brillante dans une courte portion de temps.

Cette nuit, le Soleil, la Terre et la Lune seront parfaitement alignés, et donc la Lune passera progressivement dans l’ombre de la Terre. Comme lors de toutes les éclipses de Lune, elle prendra une teinte cuivrée lorsqu’elle sera "cachée" par l’ombre de la Terre, l'atmosphère terrestre étant dans cette configuration "rétro-éclairante".

Bien visible en Europe, de notre côté de la Terre, il faudra pour l'observer se lever tôt. C’est entre 4h et 5h30 environ (heure de Paris) que le spectacle sera le plus beau. N'oubliez pas de regarder vers l’ouest, à l'oeil nu (il n'y a aucun danger) ou aux jumelles (ce qui amplifiera la teinte cuivrée).


Timing

  1. Entrée dans la pénombre à partir de 2 h 11 min, heure de Paris, soit 0 h 11 min en temps universel
  2. Entrée dans l’ombre à partir de 3 h 07 min (1 h 07 min TU)
  3. Début de la totalité à 4 h 11 min (2 h 11 min TU)
  4. Milieu de la totalité à 4 h 48 min (2 h 47 min TU)
  5. Fin de la totalité à 5 h 23 min (3 h 23 min TU)
  6. Sortie de l’ombre jusqu'à 6 h 27 min (4 h 27 min TU)
  7. Sortie de la pénombre jusqu'à 7 h 22 min (5 h 22 min TU)

La prochaine ?
La prochaine coincidence de ces trois phénomènes (Pleine Lune, Super Lune, Eclipse de Lune) aura lieu le 8 octobre 2033 ! Il ne faut donc pas rater celle-là entre 4h11 et 5h23...



Pour aller plus loin :

jeudi 24 septembre 2015

Google Street View est devenu une App à part entière

Tous les utilisateurs de Street View vont pouvoir apprécier la nouvelle ! En version mobile, Google Street View qui a toujours fait partie intégrante de Google Maps pour Android (même si techniquement parlant c'était un APK séparé), est devenu une App mobile à part entière. Tout est donc en train de changer avec la v2.0, une mise à jour majeure pour les centaines de millions d'utilisateurs du plus célèbre webservice immersif au monde. Pour la première fois en effet, Street View est devenu une application autonome dans votre logithèque d'applications mobiles (sur le Google Play), avec ses propres fonctionnalités. Et comme il y a beaucoup de choses à en dire, faisons donc un petit point ensemble.

Vous vous souvenez peut-être que lors du dernier Google I/O, Google a évoqué la mise au point d'une nouvelle plateforme de caméra 360° en collaboration avec GoPro. Cette annonce a été complétée par une information passée inaperçue à l'époque : la mise au point d'une application mobile Street View prenant en charge cette nouvelle plateforme GoPro. Vous n'avez probablement ni l'une, ni l'autre, mais ne vous inquiétez pas. L'application mobile est sortie (vous pouvez donc la télécharger) et la plateforme GoPro sera bientôt disponible pour les professionnels.
Vous pouvez donc utiliser l'application mobile pour créer et télécharger des photosphères (une manière démodée de fabriquer vos vues immersives), mais n'oubliez pas que vous aurez besoin d'un smartphone muni d'un gyroscope pour obtenir un résultat correct.

L'application mobile permet également une recherche de toutes les vues 360° disponibles dans Google Maps, y compris l'imagerie classique et officielle Street View (étiquetée comme un composant de Google Maps), mais aussi les photosphères publiées par le grand public et les utilisateurs adeptes de cette technologie. Vous pouvez zoomer sur la carte pour voir les lieux et les points d'intérêt couverts. N'hésitez pas à les consulter sur un écran grand format, tablette ou phablet par exemples...


Il y a quelques modifications mineures apportées à l'interface utilisateur de Street View dans Google Maps, mais vous découvrirez des choses plus importantes dans la nouvelle application mobile, le fichier étant passé de 250 Ko à 30 Mo. Téléchargez l'APK Mirror et plongez dans un univers immersif incomparable...

dimanche 13 septembre 2015

Le Projet Sunroof : ou comment cartographier le potentiel de l'énergie solaire pour chaque toit de la planète

C'est Carl Elkin, l'ingénieur chargé du Projet Sunroof chez Google qui l'a annoncé récemment. Le coût de l'énergie solaire est à un niveau record (très bas). Une maison solaire typique peut aider à économiser des centaines, voire des milliers d'Euros par an sur la facture d'électricité de son propriétaire ou de son locataire. En tant que volontaire participant au programme Solarize Massachusetts à Boston et en tant que propriétaire d'une maison solaire, il a toujours été surpris de voir combien les gens qu'il rencontre pensent que leur "toit n'est pas suffisamment ensoleillé pour être équipé de panneaux solaires" ou que "le solaire est tout simplement trop cher". Beaucoup d'entre eux manquent en fait une occasion d'économiser de l'argent et de devenir éco-vertueux.

Le Projet Sunroof, est un projet "20%". C'est un nouvel outil web permettant de tester la valeur d'une aide et assistance aux propriétaires souhaitant explorer si ils peuvent s'équiper de panneaux solaires. Disponible dans un premier temps dans la région de San Francisco, à Fresno (Californie centrale), et dans la région de Boston, l'outil utilise la cartographie aérienne à haute résolution (la même que celle de Google Earth) pour aider à calculer le potentiel de l'énergie solaire d'un toit, sans avoir à monter sur des échelles.
Screen Shot 2015-08-14 at 10.03.49 AM.png


Si vous êtes dans l'une des régions test, il suffit d'entrer votre adresse et le Projet Sunroof la testera dans sa base de données. L'ordinateur calcule tout d'abord combien de temps la lumière du Soleil éclaire votre toit durant une année entière, en tenant compte de facteurs comme l'orientation du toit, l'ombre des arbres et des bâtiments voisins, et les conditions météorologiques locales. Vous pouvez également saisir le montant de votre facture d'électricité pour encore mieux personnaliser les résultats. L'outil combine ensuite toutes ces informations pour estimer le montant que vous pourriez potentiellement économiser avec des panneaux solaires, et il peut vous aider à vous mettre en relation avec des fournisseurs locaux de panneaux et installations solaires.

Google a toujours porté de l'intérêt et attaché de l'importance aux énergies renouvelables et aux énergies propres, sans carbone, et en particulier à l'énergie solaire. En multipliant les démarches d'installations de panneaux solaires sur les toits, en aidant le financement de la plus grande ferme solaire en Afrique, ou en construisant l'un des plus grands complexes solaires des Etats-Unis à Mountain View.


Bien que le Projet Sunroof soit dans une phase pilote pour l'instant, au cours des prochains mois les équipes de Google vont explorer comment rendre l'outil plus efficace et plus largement disponible. Si vous constatez que votre adresse n'est pas encore couverte par l'outil, n'hésitez par à laisser votre email au système ; vous pourrez ainsi être tenu informé de la disponibilité du Projet Sunroof pour votre localité !

samedi 5 septembre 2015

Dans Google Maps, découvrez la fonction "Explorer"

Que vous soyez un touriste à la recherche d'un dîner atypique ou que vous recherchiez un restaurant cool et sympa dans votre ville, Google Maps en version mobile fournit des informations très détaillées et très utiles afin que vous puissiez prendre la meilleure décision sur où aller. Depuis quelques jours, dans Google Maps pour Android (aux États-Unis et au Royaume-Uni dans un premier temps), vous êtes en mesure de découvrir le meilleur de votre ville grâce à la nouvelle fonctionnalité "Explorer". Que ce soit à New York, San Francisco et à Londres, vous apprécierez les recommandations prodiguées par Google Maps. Vous pouvez donc découvrir ce qui est unique (et délicieux) dans le quartier. Avant d'aller au théâtre dans le Theater District à New York, à l'occasion d'un picnic dans le Dolores Park à San Francisco ou dans les vieux pubs de la City à Londres.

Avoir le meilleur guide (culinaire ou touristique) local est très bien, mais ce qui est mieux, c'est d'avoir le guide local qui vous convienne, celui qui est fait pour vous. Pour ce faire, vous devez savoir où vous allez, le jour et l'heure de votre repas, et le type d'ambiance souhaitée. Après tout, un endroit pour une escapade seul peut ne pas être votre premier choix pour un dîner avec des amis ou pour un tête à tête amoureux ou encore pour un déjeuner pro ! Avec la nouvelle version de Google Maps, peu importe l'occasion - pensez "déjeuner à proximité dès maintenant" ou "meilleurs endroits pour dîner avec les enfants ce week-end", vous pouvez être sûr que Google Maps vous trouvera un coin sympa.
Screenshot_2015-08-26-21-49-35.png     Screenshot_2015-09-02-07-54-25.png
Une fois que vous avez choisi la catégorie qui convient à votre envie, vous pouvez consulter les détails sur chaque lieu proposé. Consultez les photos, obtenez des informations (Famille ? Pro ? Rapide ? Amis ?...), et vérifier les notes et les commentaires de Google et d'autres convives. Et pour certains endroits, vous découvrirez aussi pourquoi ils peuvent être particulièrement pertinents pour vous : par exemple Google Maps peut recommander un endroit qui est populaire selon d'autres convives qui ont visité ce lieu dans lequel vous êtes déjà allé dans le passé...
Screenshot_2015-09-02-09-03-20.png     Screenshot_2015-09-01-15-34-23 (1).png
Alors que Google Maps peut offrir une liste de suggestions, pour déjeuner ou pour dîner en fonction de votre emplacement et de l'heure de la journée souhaitée, il est possible qu'une suggestion faite par Google Maps soit radicalement différente de votre souhait, avec un changement de décor majeur ! Ne craignez rien, toutes les options sont paramétrables. Et si vous ne trouvez pas l'endroit idéal, vous pouvez toujours choisir d'étendre la zone de recherche ou de sélectionner une catégorie différente de restaurant.
Maintenant profitez et bon appétit !