vendredi 14 novembre 2014

Un peu de cartographie planétaire...

Depuis le début de l'exploration spatiale, la cartographie traditionnelle s'est enrichie de nouveaux terrains de jeux : les planètes et autres corps solides du Système solaire.

La NASA et toutes les autres agences spatiales impliquées ont donc au fil du temps contribué à fournir à la communauté mondiale, des données, des photographies et des mesures de toutes natures concernant ces autres mondes. Ainsi, les organismes de recherche et les instituts de cartographie intéressés ont pu se livrer à la mise au point d'Atlas en vue de documenter des études thématiques... pour servir une nouvelle discipline : la planétologie comparée.

Il ressort de ce demi siècle d'aventures spatiales, une exceptionnelle collection cartographique dont la richesse et la variété ne cesse de grandir. 

Et pour s'en convaincre, voici une première ébauche d'un nouveau genre : la cartographie morphologique du noyau d'une comète ! En effet, la sonde spatiale européenne Rosetta, en "orbite" autour de la comète Tchourioumov-Guerassimenko, acquiert au fil des semaines depuis le mois d'août dernier, des données qui vont permettre de reconstituer la géoïde complexe de cette comète.

Several morphologically different regions are indicated in this view, which is oriented with the comet’s ‘body’ in the foreground and the ‘head’ in the background. Credits: ESA/Rosetta/MPS for OSIRIS Team MPS/UPD/LAM/IAA/SSO/INTA/UPM/DASP/IDA
Plusieurs régions morphologiquement différentes sont indiquées sur cette carte préliminaire, qui est orientée avec «le corps» de la comète au premier plan et la «tête» en arrière-plan. Le Nord n'est pas simple à figurer ;-)
Crédits photo : ESA/Rosetta/MPS for OSIRIS Team MPS/UPD/LAM/IAA/SSO/INTA/UPM/DASP/IDA


Comme vous le savez, la sonde Rosetta a largué avec succès le 12 novembre dernier, le petit "lander" Philae à la surface de la comète. Il faut noter que la sélection du site d'atterrissage a été mais plus complexe que pour une arrivée sur Mars ou sur la Lune par exemple, notamment parce que la comète n'est pas encore cartographiée intégralement à haute résolution...

http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/activites-spectacles/conferences/thema-a-la-recherche-du-temps/evenement-rosetta-en-direct-on-se-pose-sur-la-comete/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire