samedi 31 août 2013

Samsung Galaxy Gear : une montre pour la Géo-mobilité ?

L'année 2013 sera peut-être l'année des smartwatches, ces fameuses montres intelligentes et connectées, véritables terminaux informatisés dont on cherche depuis quelques années déjà l'avènement !

            Et c'est peut-être avec l'arrivée de la Galaxy Gear (SM-V700) de Samsung, qui est attendue et qui fait le buzz depuis plusieurs mois maintenant, que le marché va décoller. Annoncée pour le 4 septembre prochain, voici quelques éléments qui font que ce nouveau device pourrait intéresser les Géo-mobinautes que nous sommes !

  
Deux versions de la Galaxy Gear


Cette petite merveille de technologie fonctionne sous Androïd 4.3, est connectable à un smartphone (et peut-être à une tablette) du type Samsung Galaxy Note ou Galaxy S. On pourra via l'application "Gear Manager" gérer sa montre depuis son smartphone et y installer des applications à distance. Il est aussi possible de communiquer avec la montre via la technologie sans fil à courte portée et à haute fréquence NFC (communication en champ proche) et via la spécification Bluetooth.

Différentes colories des bracelets (peut-être interchangeables)


On ne sait pas encore si cette première version est dotée d'un écran flexible ou non, Samsung gardant le mystère jusqu'au bout, mais on sait que le géant de Séoul est propriétaire de nombreux brevets sur ce type d'écran, qui serait particulièrement adapté à la forme de nos poignets... Si le constructeur coréen choisit cette solution, l'écran utile une fois déroulé ferait 3,5 pouces, et plus que 1,63 pouces une fois autour d'un poignet.

Concernant la batterie, les dernières indiscrétions laissent à penser que l'autonomie ne dépasserait pas 10h de fonctionnement à plein usage mais le rechargement serait très rapide.

Cette montre étanche à l'eau et à la poussière possède en outre de nombreux capteurs dont un GPS, un port microUSB, une carte mémoire (4Go), un processeur double coeurs, un appareil-photo caméra (1,2 M pixel), un haut-parleur, un microphone et un accéléromètre. Rien n'indique la présence d'une prise jack, d'un baromètre ou d'une boussole.

Côté logiciels et applications, Samsung Gear intègre les standards de la firme, à savoir S Heath et S Voice mais aussi près de 70 intégrations spécifiques dont Facebook et Twitter. Une navigation sur le web est aussi possible ainsi bien entendu qu'un gestionnaire de messageries email, sms et talk.

Enfin, concernant la navigation et la cartographie, c'est via S Voice, que l'utilisateur accède à Google Maps pour faire ses calculs d'itinéraires et se diriger en Indoor et en Outdoor, offrant alors une nouvelle expérience mobile aux utilisateurs !

Une vue cartographique sur l'écran de la montre


Bref, gageons que la Samsung Gear, dont le prix serait entre 200 et 400 €, soit mon prochain cadeau d'anniversaire ! Je pourrai alors vous en dire plus...

dimanche 25 août 2013

La carte du dimanche

Il y a quelques temps, je suis allé en Silicon Valley pour assister à une conférence sur les Big Datas avec un collègue. Comme c'était sa première fois en Californie, nous sommes allé visiter San Francisco et ses fameuses rues en pente dévalées par les muscle cars de Bullit...

Dodge Charger B contre Mustang GT Fastback dans les rues de SF en 1968

En tant que sportifs nous nous sommes lancés dans l'expédition à pied, heureusement nous avions chaussé les baskets !
Voici l'application qu'il nous fallait pour trouver le meilleur chemin pour visiter les différents quartiers de San Francisco à pied, tout en optimisant les côtes et les descentes à franchir.

Application Hill Mapper San Francisco

Cette application utilise le service d'altimétrie de Google Maps. Elle permet à l'utilisateur de visualiser rapidement où se trouvent les montées et les descentes sur son trajet. En déplaçant le curseur, la carte se met à jour dynamiquement (visual refresh de Google Maps) pour illustrer la topographie des tronçons de rue à partir du lieu choisi.

A utiliser absolument pour choisir entre transports en commun ou mode sportif. Pour ceux qui aiment les sensations, je vous conseille un "ride" en Cable-Car, debout sur le marche-pied pour profiter de l'air frais en faisant des "yeeehaa" typiquement américains...


samedi 24 août 2013

Apple se renforce encore dans la cartographie et rachète... HopStop !

C'est encore Apple qui a dégainé au coeur de l'été avec un nouvel achat. Cette fois le géant a racheté une société spécialisée dans la Géo des transports ; il s'agit de la New-Yorkaise HopStop.

Hop stopConfirmant ainsi sa volonté d'améliorer massivement ses services Géo 2.0 et son expertise dans le géo-local, mais surtout de rattraper son retard, Apple poursuit la solidification de ses positions dans le domaine de la cartographie et de la navigation. Cette fois c'est l'axe dédié à la mobilité et aux transports de personnes via la route et les transports publics qui est concerné. "Apple Plans" va donc subir un nouveau lifting !

Le montant de cette acquisition n'a pas été précisé.

Une fois les web-services d'HopStop intégrés dans "Plans", Apple pourra fournir à ses utilisateurs des applications mobiles bien plus performantes. Cela permettra par exemples des itinéraires porte-à-porte via le métro et le bus, des itinéraires piétons ou cyclistes, des informations précises sur des services de taxis et cela pour plus de 300 villes dans le monde.

En rachetant la start-up, la pomme s'offre également des web-services de planification de voyages, d'estimation de temps de déplacement, de trafic routier, de congestion des transports en commun, de coûts d'un taxi et, de manière plus décalée, de dépenses de calories ou de rejet de CO2 lors d'un itinéraire...
Il sera même possible d'obtenir un trajet prenant en compte un déplacement en fauteuil roulant ou en poussette ! Des services d'informations sur les travaux programmés sur les réseaux de transports et des services d'alertes en temps réel seront également ajoutés.

Apple devrait donc nettement améliorer ses géo-services aussi bien sur iOS que sur OS X. Gageons simplement que les plans et horaires soient à jour !

vendredi 23 août 2013

Apple veut améliorer "Plans" et achète... Locationary !

Nous sommes habitués à ce que l'été soit la saison des transferts. 2013 n'aura de ce point de vue pas fait mentir le vieil adage, après le rachat de Waze par Google au milieu du mois de juin.

C'est maintenant Apple qui sort du bois et rachète le canadien Locationary, une start-up spécialisée dans le traitement et l'intégration de données, et... le "Big géoData. Son produit phare est sa plateforme dans le Cloud qui se nomme "Saturn".


Or on se souvient tous du fiasco lors de la sortie de l'application de navigation et de cartographie d'Apple, "Apple Plans". Le monde découvrait soudainement que la géomatique ne s'improvise pas et que l'on ne naît pas cartographe... Apple semblait découvrir aussi suite à sa mésaventure, que ses utilisateurs étaient vraiment habitués à des applications de bonne qualité (souvenez-vous des erreurs dans la navigation par exemple...).

Le fondateur et CEO de Locationary, Grant Richie, avait exprimé son point de vue l'année dernière, en donnant presque une leçon d'école à la pomme... Gageons que ce n'est donc pas le hasard !

Enfin, le savoir-faire de Locationary dans l'agglomération de sources multi-flux fera gagner quelques années de R&D à Apple, qui ne semblait pas très au point de ce côté là non plus !

Apple a toutes les raisons de vouloir enrichir son application "Plans" qui bien qu'améliorée depuis sa sortie, est encore loin derrière celle de Google. "Plans" devrait être pour la première fois incluse dans la prochaine version de son OS X Mavericks.