samedi 16 novembre 2013

Cartographie dynamique de la déforestation mondiale

Google a frappé un grand coup il y a quelques semaines avec une série d'annonces et la sortie de nouvelles solutions de cartographie pour tous. Du grand public aux TPE, PME et autres organisations professionnelles de grande taille, tout le monde peut dorénavant faire des cartes et les partager en quelques clics seulement. Grâce à une nouvelle famille de produits nommée Google Maps Engine et dont les premiers composants sont Google Maps Engine Lite, Google Maps Engine Pro et Google Maps Engine Plateforme. Nous reviendrons prochainement sur chacun de ces composants dans des articles dédiés...

Sur cette lancée, les usages à venir sont simplement illimités. Et pour s'en convaincre, ce sont Rebecca Moore et Matt Hancher de l'équipe produit Google Earth Engine qui ont fait une communication sur la cartographie dynamique de la déforestation mondiale.

Dans une collaboration dirigée par le Docteur Matthew Hansen de l'Université du Maryland, les ingénieurs de Google ont construit les premières cartes détaillées des forêts du monde, entre 2000 et 2012, documentés et quantifiés les changements du paysage forestier du fait d'incendies, de tornades, de maladies et d'une exploitation forestière plus ou moins bien contrôlée.

Les changements forestiers au niveau mondial, entre 2000 et 2012 : cartes individuelles de la forêt, progression, régression et régression annuelleCliquez pour agrandir.

Le résultat le plus significatif a été la mise en évidence que le taux global de la déforestation tropicale est en nette augmentation. De plus, les forêts d'un point de vue mondial ont connu une perte nette de 1,5 million de kilomètres carrés entre 2000 à 2012 en raison à la fois de causes naturelles (perturbations et stress des milieux) et humaines (activités industrielles, pollutions...). Au total, on contaste une perte de terres boisées de taille comparable à l'Etat de l'Alaska dans son entier !

Sumatra a perdu plus de 50% de sa forêt naturelle dans les 30 dernières annéesCliquez pour agrandir.

L'étude détaillée vient d'être publiée dans la revue Science. La clé du succès de cette étude a été la collaboration entre les scientifiques de l'Université du Maryland, qui ont développé des modèles pour analyser les données du satellite Landsat et les ingénieurs de Google, qui ont utilisé la technologie du moteur Google Earth pour faire fonctionner ces modèles sur plus de 650 000 images Landsat. Bien que cette analyse aurait pris plus de 15 ans sur un seul ordinateur, elle a été achevée en quelques jours seulement en utilisant Google Earth Engine.

La forêt du Chaco dans la moitié Ouest du Paraguay connait une déforestation accélérée du fait du développement rapide de l'élevage de bétail. C'est le plus fort taux de déforestation au monde !

Il ressort aussi que ces agressions bien que de natures différentes, peuvent être tout aussi efficaces dans leurs capacités à faire reculer la forêt. Incendies, tempêtes, défrichements, maladies... tout y passe. Et dans des proportions relativement équivalentes. La menace est donc multi-formes !

Les forêts sibériennes de mélèzes en Yakoutie (Russie) sont sujettes aux incendies
du printemps à l'été. La plupart de ces incendies sont délibérés et deviennent incontrôlés.
Ce type d'incendies massifs engendre d'importantes émissions de carbone.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur ce projet, vous pouvez consulter l'article rédigé par le Dr Matt Hansen sur le blog de Google Research. Vous pouvez aussi assister en direct à la conférence qui aura lieu lundi prochain, le 18 Novembre et à la démonstration de Matt Hansen et de ses collègues de l'UMD, de Google, de l'USGS, de la NASA et la Fondation Moore. Vous pourrez même y poser des questions en direct...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire