lundi 11 juillet 2016

Vos vacances d'été avec les nouvelles fonctionnalités de Google Maps

C'est Liz Davidoff, Communications Manager dans l'équipe Google Maps qui l'a annoncé.
La météo s'arrange et le beau temps arrive à grande vitesse. Les enfants sont en vacances. Tout cela signifie qu'une seule chose : l'été est officiellement installé. Et comme chacun le sait, l'été apporte son lot de week-ends sur les routes, d'évasions plus ou moins lointaines et toutes sortes d'escapades. Avec la dernière mise à jour de Google Maps, Google nous propose deux nouvelles fonctionnalités pour nous aider à nous rendre où nous le souhaitons et nous aider à mémoriser nos voyages d'une manière toute nouvelle.

          Vos Road trips pourront maintenant être programmés avec des multi-stop dans Google Maps sur Android (et bientôt sur iOS). Il suffit d'ouvrir l'application, d'y entrer une destination de cliquer sur "itinéraire" et d'ajouter un point de départ. Le calcul se fait immédiatement. En appuyant sur le menu (ls trois petits points en haut à droite), s'offrent vous plusieurs options :
- Inverser (l'itinéraire)
- Ajouter une étape
- Partager l'itinéraire
- Tout le trafic
- Satellite
- Relief
- Options d'itinéraires (éviter les autoroutes, éviter les péages, éviter les ferries).
Il vous suffit de cliquer sur "Ajouter une étape" pour choisir une destination intermédiaire. Le calcul se met à jour aussi vite. Afin de réorganiser l'ordre de vos arrêts, il faut appuyer sur cette nouvelle étape et la faire glisser à la position que vous voulez - vous pouvez même rechercher des types de lieux tels que les stations d'essence ou des restaurants comme vous le feriez normalement. Une fois que vous avez ajouté tous vos arrêts, appuyez sur "OK" et votre itinéraire multi-arrêt est terminé et à jour.
Dans le mode de navigation, vous aurez la même expérience qu'auparavant.

Le plaisir de voyager, c'est aussi celui de conserver des souvenirs créés tout en explorant de nouveaux endroits avec des amis, de la famille ou même en solo. Et si les photos sont une façon classique de se remémorer ces bons moments, vous disposerez dorénavant d'une fonctionnalité très pratique sur Android : vos trajets qui permet de préserver vos souvenirs de voyage et les informations associées d'une manière nouvelle. Les utilisateurs de Google Maps habitués à la fonction vos adresses (mémorisation de lieux spécifiques) peuvent en la combinant, utiliser la fonction vos trajets, y sélectionner une date de vacances récente ou de la vie quotidienne et ajouter des notes pour aider à se souvenir de ce qui a été fait à une date précise.


Peu importe où vous allez cet été, ces nouvelles fonctionnalités de Google Maps vous permettront d'obtenir sur place toutes sortes d'informations utiles et vous aideront à en garder une trace pour vous en souvenir...

dimanche 10 juillet 2016

Garder Google Earth à jour... et beau

Google Earth est sans aucun doute le SIG le plus utilisé et le plus connu dans le monde, avec bien plus de 1 milliard d'utilisateurs.

Il y a trois ans, les ingénieurs de Google y avaient présenté une mosaïque d'images sans nuages de la planète Terre. Aujourd'hui, Google lance une version encore plus belle de ce logiciel, avec des images très récentes du satellite Landsat 8. C'est le résultat de nouvelles techniques de retraitements automatiques d'images, qui les rendent plus nettes que jamais. Pour un endroit donné, les images satellites sont souvent nuageuses, mais pas toujours exactement à la même place, donc Google a regardé des millions d'images et a sélectionné les pixels les plus clairs, ceux sans nuages, puis les a assemblé et enfin harmonisé.
Le glacier Columbia, Alaska
Detroit, Michigan
Alpes Suisses, Suisse

Une qualité supérieure de l'imagerie
Landsat 8, qui a été mis en orbite en 2013, est le plus moderne et récent des capteurs de la famille Landsat, le fameux programme conjoint d'observation de la Terre de l'USGS et de la NASA. Landsat 8 acquiert des images beaucoup plus détaillées et précises, avec des couleurs plus réalistes et à une fréquence sans précédent comparativement à Landsat 7 (Landsat 8 acquiert en fait quotidiennement deux fois plus d'images que Landsat 7). Ces nouvelles données, injectées dans Google Earth, fait de cette plateforme, la meilleure offre d'images satellites au monde.

Avec ce nouveau regard, la ville de New York se montre sous un nouveau jour, avec des détails comme des gratte-ciel, des ombres d'immeubles et même des terrains de baseball et de softball dans Central Park.



La mosaïque précédente disponible dans Google Earth utilisait uniquement l'imagerie de Landsat 7, qui à l'époque était la meilleure imagerie du genre. Malheureusement, les images de Landsat 7 obtenues après 2003 ont été affectées par une panne matérielle, qui a entraîné d'importants artefacts dans les données reçues, se traduisant par des rainures diagonales. Vous pouvez constater cet effet ci-dessous, sur deux images Landsat 7 capturées sur Oklahoma City (Oklahoma), en 2000 et 2003.
9 juillet 2000
20 Septembre 2003

Traitement d'images avec Earth Engine
Pour produire cette nouvelle imagerie, les ingénieurs de Google ont utilisé les APIs publiques de Earth Engine, celle que les scientifiques utilisent dans le monde entier pour faire des études et des recherches sur la déforestation, le paludisme ou sur l'eau potable dans le monde...

Comme pour la mosaïque de la version précédente, Google a extrait près d'un péta octet de données images de Landsat, soit plus de 700.000 milliards de pixels à choisir pour ne conserver que ceux sans nuages. Pour mettre cela en perspective, 700.000 milliards de pixels, c'est 7000 fois plus de pixels que le nombre d'étoiles dans estimé la Voie Lactée, ou 70 fois plus de pixels que le nombre de galaxies estimées dans l'Univers.
Lac Balkhash, Kazakhstan


Screen Shot 2016-06-23 at 3.31.37 PM.jpg
Brasilia, Brésil

De l'Open data bonne pour tout le monde Cette mise à jour a été rendue possible en grande partie grâce au programme Landsat et son engagement à l'égard des données en Open Data libres et accessibles à tous. Landsat, ce programme conjoint de l'USGS et de la NASA, a permis d'observer continuellement la Terre de 1972 jusqu'à nos jours et offre une foule de renseignements sur les modifications apportées à la surface de la Terre au fil du temps. Tout ce programme est disponible dans Earth Engine !

Les nouvelles images sont maintenant disponibles dans tous les produits Google de cartographie. Pour le vérifier, ouvrez Google Earth ou allez sur la couche satellite de Google Maps.

Chris Herwig, Program Manager, Google Earth Engine

samedi 9 juillet 2016

Explorez les Châteaux de la Loire où que vous soyez avec l’Institut Culturel de Google

C'est Sixtine Fabre, de l'Institut Culturel de Google qui l'a annoncé il y a quelques jours. Les Châteaux de la Loire font indéniablement partie des joyaux culturels, historiques et architecturaux du patrimoine mondial. Des centaines de milliers de touristes du monde entier se rendent sur ces sites chaque année pour en apprendre plus sur l’Histoire de la France (avec un grand H !), et admirer leur architecture exceptionnelle, leurs trésors patrimoniaux et leurs jardins légendaires.


Mais tout le monde n’a pas la chance de pouvoir se déplacer jusqu’en vallée de la Loire pour découvrir de ses propres yeux ces merveilles. C’est la raison pour laquelle l’Institut Culturel de Google a décidé de valoriser, en collaboration avec 18 nouveaux partenaires, les grands sites de la Vallée de la Loire grâce aux outils et technologies numériques développés à destination du secteur culturel.

Ces technologies permettent aux internautes de découvrir ou redécouvrir de façon innovante et interactive les plus grands sites de la Loire, et de visiter, depuis leur écran d’ordinateur ou de smartphone, les jardins, patrimoines bâtis, oeuvres d’art, mais aussi des espaces habituellement fermés au public.

Les 18 partenaires qui nous ont rejoints pour ce projet ambitieux sont :
  • Abbaye Royale de Fontevraud
  • Cité Royale de Loches 
  • Domaine national de Chambord 
  • Château d'Angers 
  • Château d'Azay-le-Rideau 
  • Château et Jardin de Bouges 
  • Château de Chateaudun 
  • Château de Chenonceau 
  • Château du Clos Lucé
  • Château de Fougères-sur-Bièvre 
  • Château de Meung sur Loire
  • Château de Montpoupon
  • Château du Moulin
  • Château du Rivau
  • Château de Sully-sur-Loire
  • Châteaux de Talcy 
  • Château de Villandry 
  • Forteresse royale de Chinon

Pour la première fois, les châteaux visibles depuis le ciel en 3D...

Des avions équipés d’appareils photo ont survolé plusieurs châteaux pour effectuer des prises de vues à la verticale, et à 45° afin de modéliser en trois dimensions l'architecture extérieure des sites.

Ces contenus sont intégrés dans Google Maps et Google Earth, et permettent à chacun de survoler les monuments. Retrouvez ci-dessous les premières images en 3D:




...et depuis la terre grâce à Street View

17 châteaux et 4 jardins remarquables peuvent être visités virtuellement sur la plateforme de l’Institut Culturel. Nos ingénieurs ont créé une technologie de capture Street View pour offrir aux internautes une visite virtuelle à 360° des espaces intérieurs et extérieurs. Promenez-vous dans les jardins de contes de fées du Château du Rivau, partez à la recherche des cachots dans les souterrains du château de Meung-sur-Loire, à 7m sous terre ou encore admirez la vue depuis les tours de la Forteresse de Chinon.



Jardins du Châteaux du Rivau Vue des terrasses de Chambord

56 objets d’art numérisés en ultra haute définition

Grâce à la technologie “Art Camera”, les équipes de l’Institut Culturel ont pu numériser 56 objets de collection. Cette technologie offre un niveau de détail extrêmement élevé, visible sur des fichiers de plus de 1000 Megapixels, permettant aux visiteurs de découvrir des éléments particuliers d’une œuvre d’art qui sont invisibles à l’oeil nu.

Zoomez dans les 3600 pièces de bois qui composent le plafond oriental du Château de Villandry, un des quatre plafonds d’origine du palais des ducs de Maqueda, dont l’un d’entre eux est conservé au Musée National d’Archéologie de Madrid. Explorez les détails de quelques scènes de la célèbre Tenture de l’Apocalpyse d’Angers, le plus important ensemble de tapisseries médiévales subsistant au monde (plus de 100m de long!), ou ceux des fresques du XVIè siècle qui ornent les murs de la salle capitulaire de l’Abbaye de Fontevraud.







Des expositions en ligne

A partir de plus de 2.000 oeuvres d’art et documents, 46 expositions virtuelles ont été réalisées par les différents sites pour présenter les particularités de leur patrimoine et de leur histoire. Parmi elles: le Château du Clos Lucé célèbre cette année les 500 ans de l’arrivée du génie de la Renaissance Léonard de Vinci, le château de Chambord vous propose un parcours de découverte pour les enfants, le Château de Chenonceau vous dévoile les chefs d’oeuvre de sa collection d’art. Et bien d’autres histoires !

Pour découvrir les Châteaux de la Loire, rendez-vous sur la page dédiée sur Google Arts & Culture.

jeudi 23 juin 2016

Construisez votre propre Géo plate-forme avec Google Cloud Platform et les APIs Google Maps...

Ce sont Ed Boiling, Solution Architect (Google Maps for Work) et Grace Mollison, Solutions Architect (Google Cloud Platform) qui ont posté l'information.

Lorsque des clients de Google for Work travaillent avec des données géospatiales issues d'importantes flottes de véhicules, de nombreux capteurs ou autres objets connectés qui se déplacent dans le monde entier, ils doivent généralement combiner l'usage de plusieurs API Google pour capturer, traiter, stocker, analyser et visualiser leurs données à la bonne échelle, au bon endroit, au bon moment.

Pour les aider à cette mise en place, des experts de Google for Work ont construit un framework, véritable système évolutif avec quelques composants des suites Google Cloud Pub/Sub, Google BigQuery et les APIs Google Maps. La solution est livrée avec un tutoriel complet, des images Docker utilisables tout de suite et quelques jeux de données à tester avec.

La solution récupère les données en utilisant BigQuery et les restitue sur une carte de chaleur en indiquant la densité.

Ils ont choisi Google Cloud Pub/Sub pour gérer les messages entrants provenant des véhicules ou des divers capteurs, puisque le système se passe de serveurs classiques, et permet de gérer plusieurs milliers de messages à la fois avec une configuration minimale. Il suffit de créer un sujet puis de commencer à y ajouter des messages. Google BigQuery offre des pétaoctets de stockage et d'analyses de données - ce qui est idéal pour la gestion des grandes flottes de véhicules qui renvoient des milliers de messages par seconde, année après année. En outre, BigQuery peut effectuer des requêtes géospatiales simples  par localisation par exemple) ou faire du géofencing sur de vastes ensembles de données, le tout en quelques secondes.

Les API Premium de Google Maps ajoutent une dimension supplémentaire à la gestion des données en convertissant la position GPS brute (les coordonnées X et Y) en données d'adresses structurées lisibles (c'est du reverse géocoding), ainsi que l'ajout d'autres éléments de contexte locaux très utiles, telle que l'élévation (le Z) par exemple, très intéressant pour des analyses de la consommation de carburant, ou encore le fuseau horaire de la zone locale (si vous voulez voir uniquement les enregistrements des véhicules pendant les heures de travail d'un endroit donné).
Google Maps fournit également une interface avec laquelle la majorité de vos collaborateurs, clients ou utilisateurs sont familiers.

Enfin, les experts de Google ont packagé leur solution en utilisant Docker, de sorte que vous pouvez la prendre et commencer à travailler avec elle tout de suite. Bien sûr, si vous préférez simplement exécutez le code sur un serveur ou une machine locale, vous pouvez très bien le faire ; il est écrit en Python et peut être exécuté à partir d'une ligne de commande.
Pour commencer, consultez ce document, puis le tutoriel pour explorer l'application et les données. Après avoir testé l'exemple, consultez le code sur GitHub et commencez à travailler avec vos propres données de télémétrie et profitez des technologies Cloud de Google.

mardi 21 juin 2016

Célébrez le solstice d'été avec le Projet Sunroof et le Sierra Club

Carl Elkin, le fondateur du Projet Sunroof a célébré à sa manière le solstice d'été cette année.

Rejoignez les ingé de Google pour célébrer le début de l'été dans l'hémisphère Nord, soit le jour le plus long et le plus brillant de l'année, lorsque cet hémisphère est incliné vers le Soleil plus que tout autre jour de l'année. Parmi les nombreux bienfaits que l'été apporte (jours plus longs, promenades chaudes et dîners qui se prolongent) c'est l'énergie solaire qui est largement sous-utilisée.
Le Soleil fournit plus d'énergie à la Terre en une heure que toute notre civilisation en utilise en un an. En cette longue journée de solstice d'été, des panneaux solaires sur votre toit pourraient générer suffisamment d'énergie pour faire fonctionner votre réfrigérateur pendant près de deux semaines ; c'est 50% plus d'énergie que lors d'une journée moyenne. Pourtant, globalement, c'est seulement environ 1% de notre énergie qui provient de l'énergie solaire. Donc, aujourd'hui, le Projet Sunroof fait équipe avec le Sierra Club pour partager quelques conseils sur comment vous pouvez mieux utiliser le Soleil pour produire de l'énergie et pour protéger notre Terre.

sunroof-gif-1.gif

L'énergie solaire est l'une des sources d'énergie les plus propres qui soit et les États-Unis disposent de ressources solaires abondantes. Le Projet Sunroof est une tentative des ingénieurs de Google de faire de l'énergie solaire une commodité. Les propriétaires de maisons et bâtiments peuvent rechercher leurs biens sur une carte et obtenir un avis sur le potentiel solaire du bien en question. Cet avis est basé sur la taille du toit, la quantité de Soleil qui le frappe tout au long de l'année, la météo locale, les aides gouvernementales possibles, les tarifs de l'électricité et les analyses comparatives de leurs factures existantes et à venir.
sunroof-gif-2.gif

Le Sierra Club a quelques conseils supplémentaires à vous donner sur la façon d'utiliser la puissance du Soleil et d'autres formes d'énergie propre pour ralentir les effets du changement climatique. Consultez Ready for 100 pour en savoir plus sur comment vous pouvez aider à atteindre 100% d'énergie propre et renouvelable à travers les États-Unis.

SUN-6.gif