dimanche 30 novembre 2014

Explorez le parc national de Gombe, avec les yeux de Jane Goodall

C'est Allie Lieber, Program Manager au Google Earth Outreach qui a publié l'information.

En Juillet 1960, le Dr Jane Goodall est arrivée par bateau dans ce qui est aujourd'hui le Parc National de Gombe, en Tanzanie. Elle avait une paire de jumelles de seconde main et un bloc-notes. A 26 ans, elle était là pour observer et enregistrer le comportement des chimpanzés à l'état sauvage. Cet été, après quatre vols en avion et une traversée en bateau, Allie a fait ses premiers pas sur les rives du lac Tanganyika. Elle est partie marcher dans les traces et sur les mêmes chemins que le Dr Goodall qui y faisait ses études révolutionnaires sur la vie des chimpanzés. Et maintenant, grâce à un partenariat entre Google Maps, l'Institut Jane Goodall et les Parcs nationaux de Tanzanie, c'est à vous de pouvoir le faire.



Google a été invité au Parc national de Gombe à faire un enregistrement Street View de ce lieu historique, dans lequel se trouve aujourd'hui l'Institut Jane Goodall. Cet institut y gère les études et les recherches les plus pointues sur les chimpanzés. C'est ici que le Dr Goodall fut la première témoin de chimpanzés pêchant des termites en utilisant un brin d'herbe comme outil pour les sortir de leurs monticules. Utiliser des outils était un acte que l'on croyait réservé aux humains. Ses observations ont révolutionné notre compréhension des chimpanzés, animaux qui partagent 98 pour cent de notre ADN. Ses études ont redéfini la notion même "d'être humain». Plus de 50 ans plus tard, la protection des chimpanzés et de leur habitat est au cœur de la mission de l'Institut Jane Goodall (JGI ).



Il a fallu pousser le Street View Trekker à travers les broussailles, le porter le long des sentiers... C'est ainsi que l'équipe de Google a recueilli des milliers d'images à 360 degrés dans le parc, pour les partager avec le monde entier. L'équipe s'est d'abord arrêtée dans un endroit appelé "The Peak", le point de vue préféré de Jane... Il devenait alors possible de l'imaginer au-dessus de la canopée, scrutant sans relâche à travers ses jumelles, écrivant dans son carnet, et observant ces magnifiques animaux se balancer à travers les arbres.



Dans un esprit de conservation, l'Institut prévoit d'utiliser les images immersives du Parc de Gombe comme des archives uniques de cet endroit particulier, disponibles pour les générations futures de scientifiques. Cette imagerie complète les efforts de surveillance actuels du JGI qui utilise également des images satellite et de la cartographie pour protéger les 85% de chimpanzés restant en Afrique. Les jeunes générations seront également incitées à explorer la nature à travers cette imagerie 360° dans le cadre du programme éducatif de l'Institut Jane Goodall, Roots and Shoots.

Cette collection Street View est la petite contribution de Google au très riche héritage scientifique de Gombe. Où que vous soyez, prenez un moment pour vivre une journée la vie de Jane : jetez un coup d'oeil dans sa maison, prenez un bain dans le lac Tanganyika, repérez le chimpanzé prénommé Google et essayez de vous promener avec Paillettes et Gossamer...

Google espère que vous prendrez plaisir à découvrir  par vous-même ce laboratoire vivant !

L'équipe du Google Earth Outreach remercie particulièrement le Dr Jane Goodall, le Dr Lilian Pintea, le Dr Anthony Collins,  Bill Wallauer et bien d'autres membres de l'Institut Jane Goodall aux États-Unis et en Tanzanie, ainsi que TANAPA, pour l'ensemble de leurs savoirs et le temps qu'ils ont consacré à ce projet.

dimanche 16 novembre 2014

Explorez le monde grâce à Google Earth pour Android

C'est Ashwin Limave, Product Manager de Google Earth qui l'a annoncé il y a peu.

Que vous naviguiez sur le Mississippi ou randonniez dans les Alpes suisses, françaises ou italiennes, Google Earth peut inspirer votre prochaine aventure. Pour aider à alimenter vos voyages numériques, Google Earth pour Android est en cours de mise à jour avec une expérience 3D inédite et renforcée, des mises à jour de la cartographie plus rapides, et un moyen plus simple de visualiser vos fichiers KML dans Google Earth.

Vous pourrez dorénavant voir des transitions plus rapides, plus fluides et plus nettes lorsque que vous zoomerez sur vos destinations de rêve dans Google Earth. Grâce à un nouveau moteur de rendu 3D -première refonte majeure de la 3D dans Google Earth depuis son lancement il y a plus de 10 ans - les montagnes et les villes sont juste splendides et particulièrement réalistes !

Construit à partir de zéro, la nouvelle technologie 3D dans Google Earth pour Android offre des vues plus nettes

Et si vous souhaitez prendre l'avion autour de Paris ou rechercher quelque chose à faire à Tokyo, soyez tranquille, car en sachant que vous avez le monde en poche, Google Earth vous montrera les informations les plus récentes concernant n'importe quel point de la planète. Les mises à jour sont d'ailleurs les mêmes que celles de Google Maps. Les routes et les étiquettes ont été redessinées, pour en rendre le style et la lecture plus faciles.

    AVANT :

APRES :
Les routes et les étiquettes ont été remodelées dans la nouvelle version de Google Earth

Et si vous avez créé votre propre carte pour Google Earth, que vous soyez enseignant préparant une leçon d'histoire, un chercheur suivant les changements dans l'environnement, ou tout simplement un passionné de géographie digitale, vous pourrez maintenant être en mesure d'ouvrir vos fichiers KML à partir de Google Drive directement dans Google Earth. Cela vous permettra d'emporter vos données avec vous sur le terrain...

Faîtes moins de clics pour visualiser vos fichiers KML rapidement

Pour découvrir le monde, visitez le Play Store et téléchargez Google Earth pour Android. Restez à l'écoute des prochaines nouveautés en 3D : il y en aura dans les prochains mois !

vendredi 14 novembre 2014

Un peu de cartographie planétaire...

Depuis le début de l'exploration spatiale, la cartographie traditionnelle s'est enrichie de nouveaux terrains de jeux : les planètes et autres corps solides du Système solaire.

La NASA et toutes les autres agences spatiales impliquées ont donc au fil du temps contribué à fournir à la communauté mondiale, des données, des photographies et des mesures de toutes natures concernant ces autres mondes. Ainsi, les organismes de recherche et les instituts de cartographie intéressés ont pu se livrer à la mise au point d'Atlas en vue de documenter des études thématiques... pour servir une nouvelle discipline : la planétologie comparée.

Il ressort de ce demi siècle d'aventures spatiales, une exceptionnelle collection cartographique dont la richesse et la variété ne cesse de grandir. 

Et pour s'en convaincre, voici une première ébauche d'un nouveau genre : la cartographie morphologique du noyau d'une comète ! En effet, la sonde spatiale européenne Rosetta, en "orbite" autour de la comète Tchourioumov-Guerassimenko, acquiert au fil des semaines depuis le mois d'août dernier, des données qui vont permettre de reconstituer la géoïde complexe de cette comète.

Several morphologically different regions are indicated in this view, which is oriented with the comet’s ‘body’ in the foreground and the ‘head’ in the background. Credits: ESA/Rosetta/MPS for OSIRIS Team MPS/UPD/LAM/IAA/SSO/INTA/UPM/DASP/IDA
Plusieurs régions morphologiquement différentes sont indiquées sur cette carte préliminaire, qui est orientée avec «le corps» de la comète au premier plan et la «tête» en arrière-plan. Le Nord n'est pas simple à figurer ;-)
Crédits photo : ESA/Rosetta/MPS for OSIRIS Team MPS/UPD/LAM/IAA/SSO/INTA/UPM/DASP/IDA


Comme vous le savez, la sonde Rosetta a largué avec succès le 12 novembre dernier, le petit "lander" Philae à la surface de la comète. Il faut noter que la sélection du site d'atterrissage a été mais plus complexe que pour une arrivée sur Mars ou sur la Lune par exemple, notamment parce que la comète n'est pas encore cartographiée intégralement à haute résolution...

http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/activites-spectacles/conferences/thema-a-la-recherche-du-temps/evenement-rosetta-en-direct-on-se-pose-sur-la-comete/

dimanche 26 octobre 2014

La carte du dimanche - plusieurs cartes par jour dans votre navigateur !

Cette carte du dimanche s'adresse à tous les passionnés des paysages que Google Maps permet d'explorer depuis son ordinateur.
Cédric, collègue à WGS, a le premier installé cette extension à son Google Chrome il y a quelques jours. Très régulièrement, en pleine journée, je le vois s'arrêter et dire "Wao !".

Curieux, j'ai installé cette extension à mon navigateur, et à chaque fois que j'ouvre un nouvel onglet, et ça m'arrive un paquet de fois par jour..., j'obtiens une magnifique vue satellitaire !


Issues de l'imagerie Google Maps, ces prises de vue aériennes offrent une magnifique perspective sur notre précieuse planète, et ce plusieurs fois par jour. Et de temps en temps on s'arrête... On prend le temps de regarder, et de s'émerveiller... On fait vraiment un super métier.